The Mongolian yurt

The Mongolian yurt

The most important element of the Mongolian nomadic life is indubitably the traditional yurt, called "ger". Since the second part of the 20th century, Mongolia strongly urbanized, but more than half of the Mongolian population still lives in their traditional dwelling, whether it be nomads in the countryside or permanent inhabitants of the cities and villages.

The yurt is made of four or five sections of a flexible wooden frame (cedar wood). There are also a low wooden door, two central columns supporting the yurt and the "tono", and the cylindrical roof frame made of 80 wooden poles.

To put up the yurt, the wall sections are tied together to form a sort of cylinder. Then the door is tied to the frame with stripes surrounding the walls. Then the roof frame (tono) can be fixed to the two support columns and lifted in the centre of the yurt. The 80 poles get fitted between the tono and the walls.

Several large pieces of felt get tied together outside the yurt for the insulation, and the yurt gets finally covered with a white cotton cover.

The modern yurt has the advantage to keep warmth in winter because felt is an excellent insulation, and to be easily carryable. A yurt can be put up or put out in only thirty minutes.

The yurt is always put up in the strict respect of the customs.The door always faces South. The stove is used to warm and cook, so it must be placed in the centre of the yurt, with the opening towards East. A stock of fuel and a fireplace tool are kept outside the stove.

The yurt is divided in two parts: the Weestern part is for men and the Eastern part is for women. All the tools associated to the masculine activities - including airag bag (kumiss), saddles, and the gun - are placed in the Western part, near the door, whereas the tools used by the women - cooking tools, water, teapots - are placed in the Easter part. The beds are placed on each part of the yurt, North from the space dedicated to stocking. The valuable objects of the family are kept in the back of the yurt, in the part associated to respect. Each family has one or several wooden chests in the back of the yurt. Clothes, money, and other valuable objects are placed in the chests; religious icons, books, photographs of the family, etc., are placed above it.

 

Yourte mongole vue de l'intérieur

La yourte mongole est apparue il y a environ 2000 ans de cela et a évolué substantiellement de part les siècles. La yourte a très certainement comme ancêtre l'orts, un simple abri toujours utilisé par les Tsaatans (les éleveurs de renne), consistant aujourd'hui en un cadre conique de branches ou de poteaux en bois couverts par des peaux animales. La découverte du feutre a permis aux premiers Mongols d'isoler facilement et efficacement leurs maisons, posant les fondations de ce qui deviendra les premières yourtes. Les images de gerlugs, ou les charrettes à yourtes, ont été trouvées sur plus de cinquante fresques muresques datant de l'âge de Bronze.

William de Rubrouc, un voyageur français qui a visité la Mongolie en 1253, décrit les yourtes mongoles de son temps dans son livre Voyage dans les pays de l'est :

« Ils mettent leurs maisons sur des roues, et des baguettes tissées servent de murs à la maison. Les murs sont joins sur le sommet formant ainsi l'encolure de la maison. Ils sont recouverts de feutre blanc et ce dernier est souvent enduit de poudre de citron ou d'os pour le faire scintiller. Ils mettent parfois sur l'ouverture du toit un feutre noir décoré avec de beaux dessins sur différents thèmes. A l'entrée de la maison, ils accrochent un feutre recouvert de tissus bariolés, et la vigne, les arbres, les oiseaux, et les animaux sont reproduits en feutre coloré. »

Les yourtes mobiles du 13e siècle étaient spacieuses, la largeur entre les roues d'un attelage pouvant aller jusqu'à six mètres : Roubrouc a compté 22 taureaux tirant une charrette à yourte.

Les plus grandes yourtes de l'Histoire étaient les palais des khaans (orda ger), utilisées pour recevoir les représentants étrangers, pour les réunions importantes, etc., Les yourtes-palais étaient décorées avec des peaux d'animaux de valeur (tigre, lion, etc), et les poteaux et les parties du cadre étaient ornés d'or. Une réplique de la yourte d'Abtai Sain Khani, qui avait quinze murs et 150 branches, est exposée à Ulaanbaatar le long de la Rivière de Selbe.

A partir du Moyen Age, la yourte est devenue plus légère et plus mobile, le changement structurel le plus perceptible étant au niveau du toit qui avait précédemment une encolure haute et pointue tout à fait contraire au toit en forme de dôme de la yourte moderne. Plusieurs changements technologiques importants ont été introduits au 20ème siècle, notamment le remplacement du tulga (feu à même le sol) par un poêle fermé, permettant à la fumée d'être évacuée plus facilement de la maison ; le remplacement du rabat en feutre à l'entrée à la maison par une porte en bois solide ; l'usage de lits au lieu de peaux de bêtes ou de rembourrages en feutre ; l'introduction d'une coquille en coton blanc à l'extérieur de la yourte améliorant l'apparence de la maison.

 

NOS CIRCUITS
Lie a ce conseil de voyage
Parfum the Mongolie
14 jours - 2,350$
Parfum the Mongolie
14 jours - 2,350$

Hello

I am Enguerran from Horseback Mongolia. Send us your request, and we will answer you within 24 hours
Call us at
+(976)-11-331 098

Hello

Leave your message
Call us at
+(976)-11-331 098